LA METALLURGIE DU FER A TRAVERS LES AGES

 

  Le Premier âge du fer : Le Hallstatt, de 750 à 450 av.J.C.

  ■ Le second âge du fer : La Tène, de 450 av. J.C. à la conquête romaine.

  ■ L’Antiquité gallo-romaine : de 52 av. J.C. à 478 ap. J.C.

  ■ Le Moyen-Age : de 480 à 1480 (début de la Renaissance)

  

LE CHATEAU DE LA MOTTE-CHAMPLAY

 

 Les ferriers de la Garenne ont servi d'assise à une ancienne forteresse dite « la Motte Champlay ». Sans doute construite d'abord en bois puis en pierres, elle aurait protégé l'exploitation du fer. Elle se situe auprès d'une voie romaine venant de Toucy et desservant de nombreux ferriers (M. Jean-Pierre Piétak). Au Moyen Age, elle surplombe également le chemin reliant Toucy à la Loire par Villeneuve et Bléneau. Au XIVe siècle la châtellenie dépend de la famille de Courtenay puis passe aux Vallery.

 

L'EXPLOITATION DES SCORIES AU DEBUT DU XXe SIECLE

 

Le ferrier (appelé aussi crécis) est constitué des résidus de la réduction de fer, des débris des bas-fourneaux, des restes de charbon de bois, de cendres : tous ces déchets produits par la sidérurgie gallo-romaine. Ces matériaux se sont amalgamés en couches successives formant parfois des amas immenses. « Le ferrier russe » mesurait 18m de haut et 80m de long (abbé Ragot).